La Chambre des Morts de F. Thilliez

Publié le par JMB

Bonjour tout le monde,

 

aujourd'hui je viens vous présenter le livre La Chambre des Morts de Franck Thilliez paru en 2005.

 

ChambreDesMorts

Présentation de l'éditeur:

Imaginez...

Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints.

Devant vous, un champ d'éoliennes désert. Soudain le choc, d'une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. A ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d'euros, à portée de la main.

Que feriez-vous?

Vigo et Sylvain, eux, ont choisi.

L'amitié a parfois le goût du sang: désormais le pire de leur cauchemar a un nom... La Bête.

 

 

 

Mon avis:

Malgré un roman assez court (342 pages en version pocket), j'ai mis longtemps à le lire. Le suspense n'est pas omniprésent dans ce bouquin et je n'ai pas eu cette envie de tourner et tourner les pages pour connaitre le dénouement final. J'ai eu donc à faire à un roman assez posé mais très bien construit.

Le dénouement final ne se déroule pas non plus à 200 à l'heure mais reste angoissant. "La Bête" est atypique avec son univers glauque et dense.

On découvre ici le personnage d'Henebelle, qui sera également présent dans d'autres romans. Elle est mystèrieuse mais très attachante. La Mémoire Fantôme devrait nous en apprendre plus sur elle.

Au final, bon thriller mais sans plus. A lire quand même, ne serait-ce que pour découvrir Lucie Henebelle, personnage récurent des livres de Thilliez.

 

D'autres avis:

Les avis sur Polars Pourpres: Les avis

La critique de Mika sur son blog: La critique

La critique de P. Galmel sur polarnoir.fr: La critique

 

Thème abordé:

Le principal thème abordé dans le livre est la Taxidermie.

 

Autres:

Le guide visuel du livre en pdf sur SolvedCases: Le guide

L'auteur nous parle du roman:

 


 

La chambre des Morts a été adapté au cinéma en 2007: La fiche AlloCiné

 

La citation:

"Lucie oublia de respirer. Cette chambre des morts, d'une beauté indéfinissable, exerçait sur son être une emprise titanesque. L'horreur dévoilait dans cette pièce tout ce qu'elle avait de plus puissant. Le tableau défiait la logique des rêves, l'animosité des cauchemars."

 

Mots-clés:

Lucie Henebelle, La Bête, Nord-Pas-de-Calais, Taxidermie, Psychopathe

Publié dans Thilliez Franck

Commenter cet article